OJRA : Logiciel de gestion de paie

Zone euro : Le taux de chômage à 10,1%, son plus haut niveau historique

Le taux de chômage à 10,1% dans la zone euro à 9,6% dans l’UE27

Dans la zone Euro (ZE16), le taux de chômage corrigé des variations saisonnières s’est établi à 10,1% en octobre 2010, contre 10,0% en septembre. Il était de 9,9% en octobre 2009.
Dans l’UE27, le taux de chômage s’est élevé à 9,6% en octobre 2010, stable par rapport à septembre. Il était de 9,4% en octobre 2009.
Selon les estimations d’Eurostat, 23,151 millions d’hommes et de femmes étaient au chômage en octobre 2010 dans l’UE27, dont 15,947 millions dans la zone euro. Par rapport à septembre, le nombre de chômeurs a augmenté de 84 000 dans l’UE27 et de 80 000 dans la zone euro. Comparé à octobre 2009, le chômage a enregistré une hausse de 0,590 million dans l’UE27 et de 0,402 million dans la zone euro.
Read more »



Emploi au Maroc : Situation du marché du travail au troisième trimestre de l’année 2010

Entre le troisième trimestre de l’année 2009 et la même période de 2010, 93.000 postes d’emplois ont été créés, résultat d’une création de 36.000 postes en milieu urbain et de 57.000 postes en milieu rural. Le taux de chômage a baissé au cours de la période de 9,8% à 9,0% au niveau national et de 14,8% à 13,8% en milieu urbain profitant principalement aux jeunes de 15 à 24 ans. En revanche, le taux de sous emploi est passé de 10,2% à 11,5% au cours de le même période.

La population active âgée de 15 ans et plus a atteint, au cours du troisième trimestre de l’année 2010, 11.323.000 personnes, soit une hausse de 0,1% par rapport au même trimestre de l’année 2009 (-0,4% en milieu urbain et +0,6% en milieu rural). Le taux d’activité a baissé de 0,8 point, passant de 49,8% à 49,0% au cours de la même période.

En matière d’emploi, 183.000 postes d’emplois rémunérés ont été créés (40.000 dans les villes et 143.000 dans les campagnes). L’emploi non rémunéré, quant à lui, a diminué de 90.000 postes (4.000 postes dans les villes et 86.000 postes dans les campagnes). En conséquence, le volume global de l’emploi est passé, entre les deux périodes, de 10.209.000 à 10.302.000, soit une création nette de 93.000 postes d’emplois (36.000 en zones urbaines et 57.000 en zones rurales).

Le taux d’emploi, quant à lui, est passé de 44,9% à 44,5%. Il a baissé de 0,6 point dans les villes (passant de 37,5% à 36,9%) et a augmenté de 0,1 point dans les campagnes (de 55,7% à 55,8%).
Read more »



Déductions fiscales sur l’IR, comment s’y prendre pour en bénéficier

Les salariés ont la possibilité de déduire, dans la limite de 10% du salaire net imposable, les intérêts des prêts qu’ils ont contractés pour financer un logement de standing à usage d’habitation principale. Pour pouvoir bénéficier de cet avantage, il faut justifier que le prêt finance bien une habitation et que les échéances sont bien versées.
Dans la pratique, le salarié doit fournir un certain nombre de documents à son employeur qui se chargera de déduire l’intérêt supporté. Les documents demandés sont :

  1. le tableau d’amortissement du prêt,
  2. le contrat d’acquisition du logement,
  3. un certificat de résidence
  4. une copie de la CIN,
  5. un engagement sur l’honneur mentionnant que l’habitation est occupée à titre principal
  6. et, enfin, une attestation de la banque précisant le montant des intérêts effectivement prélevés.

L’engagement sur l’honneur et le certificat de résidence doivent être fournis chaque année à l’employeur.

Les salariés ont également le droit de déduire de leur revenu imposable le Read more »



Cotisations sociales : Les indemnités exonérées jusqu’à 15% du salaire

Cotisations sociales : Les indemnités exonérées jusqu’à 15% du salaire

  • Au-delà, tout le reste réintègre l’assiette
  • Toute rémunération aux prestataires informels soumise à cotisation

Avis aux entreprises qui recourent aux indemnités et primes pour gonfler la rémunération de leurs salariés: la CNSS compte introduire un changement de taille. Les primes et indemnités exonérées de la cotisation sociale ne devraient pas dépasser un certain niveau du salaire, soit 10 à 15%. Au-delà, tout passerait à la trappe et serait pris en compte dans la base des cotisations sociales. Dans certains cas, les indemnités peuvent représenter jusqu’à 30 à 35% de la rémunération. L’adoption de cette mesure, prévue dans la réforme en cours de l’assiette des cotisations sociales, mettra de l’ordre dans les bulletins de paie amenant ainsi les entreprises à ne pas trop jouer sur les primes. La Caisse compte aussi mettre de l’ordre dans des rubriques où des excès ont été relevés. C’est le cas des rétributions accordées aux prestataires de services informels (sans immatriculation fiscale). La CNSS compte intégrer toute la rémunération accordée à ces personnes dans l’assiette des cotisations sociales. La franchise de 5.000 dirhams accordée jusque-là sera supprimée. Elle cherche ainsi à combattre la fraude puisque des entreprises n’hésitent pas à éclater les rétributions des prestataires non patentés en plusieurs factures de 5.000 dirhams pour échapper aux prélèvements sociaux. Par cette mesure, la CNSS espère mettre un terme à des pratiques peu orthodoxes et combattre l’informel en poussant les entreprises à travailler avec le secteur organisé. Elle surfe ainsi sur la vague des priorités gouvernementales, soit la lutte contre l’informel sur laquelle la CGEM est revenus à la charge dans ses propositions pour la loi de Finances 2011. Read more »



La Culture de la Performance : mettre l’humain au centre de l’entreprise et les managers au centre de la relation humaine

Pour répondre à ses objectifs de performance, l’entreprise doit prendre en compte les facteurs humains. Dans ce cadre, les managers jouent un rôle de premier plan.

« Performance » ou « Culture de la Performance » : chaque entreprise choisira la dénomination qui convient pour répondre à ses objectifs, qu’il s’agisse de politique de rémunération, de programmes de formation, de suivis individuels, ou encore de méthodes d’organisation du travail et de management.
Nous évoluons dans un environnement en perpétuel changement, plus ou moins impacté par la crise, au sein duquel la transformation est un état en marche pour toutes les organisations humaines (publiques, privées, gouvernements, ONG, associations…). Quel est le point commun de toutes ces organisations humaines ? L’être humain ! Avec ses défauts, ses qualités, ses bassesses, ses grandeurs. L’être humain qui est finalement beaucoup plus prévisible que l’environnement instable dans lequel les organisations évoluent – à condition de mettre en marche les leviers de performance. Il est inutile de chercher à éviter les réactions naturelles provoquées par l’incertitude dans laquelle baigne l’entreprise. Elles sont immuables. On parle alors d’attitude du « cerveau reptilien » qui commande, entre fuite, agressivité ou passivité.
Dès lors, il semble plus stratégique de se concentrer sur les moyens qui permettront de répondre aux besoins individuels, au service du bien collectif. La clef de voûte n’est autre que l’engagement individuel, qui permettra au final d’obtenir une organisation plus efficace, plus intelligente, plus performante et plus attractive.
Ainsi, comment la performance peut-elle contribuer à mettre en mouvement ces incontournables « êtres humains », avec leurs réflexes reptiliens et leurs émotions ? Comment actionner les leviers utiles à la performance de l’organisation toute entière ? Read more »



Rapport sur le travail dans le monde 2010: D’une crise à l’autre?

Publié chaque année par l’Institut, l’organe du BIT en charge de la recherche, l’édition 2010 du «Rapport sur le Travail dans le Monde» fournit de nouvelles estimations sur l’évolution du marché du travail dans le monde durant les douze derniers mois, ainsi qu’une analyse de l’impact du chômage et de la croissance sur le climat social dans le monde.

Trois ans après le début de la crise financière, l’économie mondiale connaît à nouveau la croissance et l’on observe même dans certains pays des signes encourageants d’une reprise de l’emploi, notamment en Asie et en Amérique latine.

Le BIT estime qu’ en dépit de ces éléments positifs importants (croissance dans certains pays d’asie et d’Amérique latine, signes encourageants d’une reprise de l’emploi), de nouveaux nuages obscurcissent l’horizon et les perspectives de l’emploi se sont sérieusement aggravées.
Le BIT s’attend à ce que, dans les pays industrialisés, l’emploi ne revienne à son niveau d’avant la crise qu’en 2015 et non en 2013 comme on l’espérait. Concernant les pays émergeants ou en développement, le BIT estime que l’emploi reviendra dès cette année à son niveau d’avant la crise.

Read more »





Liens commerciaux


Teledeclaration liasses fiscales | Logiciel de comptabilite | maroc

Statistiques de visites
Ojraweb visitors map
Logiciels de paie | Logiciels de gestion de la paie | Logiciel de paie en ligne
Blog Paie et RH | Paie maroc | Logiciel de paie maroc | Simulation bulletin de paie maroc

Pour toutes vos insertions publicitaires sur ce site, veuillez nous contacter par mail : cliquez-ici.







Absentéisme

;

ANAPEC

;

BIT

;

culture d'entreprise

;