Gestion de la paie au Maroc : Etat de l’art

Gestion de la paie au Maroc : Etat de l’art

La gestion et le traitement de la paie au Maroc connaissent des évolutions permanentes des règles juridiques et fiscales. Parmi ces évolutions, il y a :

  • La création de la contribution sociale de solidarité CSS;
  • La création de l’indemnité de perte d’emploi IPE;
  • Le changement du barème de l’impôt sur le revenu;
  • Les mises à jour des déclarations sociales et fiscales ou l’ajout de nouvelles;
  • L’échange de données informatisées EDI avec les organismes sociaux et l’administration fiscale.

Ces évolutions induisent des complications de calcul (comme c’est le cas du calcul de la contribution sociale de solidarité), des complications dans les traitements (comme l’obligation de procéder aux déclarations sociales et fiscales par voie électronique – EDI/XML).

La gestion de la paie au Maroc devient donc de plus en plus complexe nécessitant une expertise juridique, fiscale et pour certains traitements (comme la génération d’un fichier EDI/XML) de très bonne connaissance en informatique.

Cette complexité des règles et des traitements de la paie rend le recours à un logiciel de paie une nécessité. En effet, l’acquisition d’un logiciel de paie ne se justifie pas par la simple volonté d’utiliser l’outil informatique, mais répond à des besoins précis pour les entreprises :

  • Gestion efficace de l’administration du personnel ;
  • Simplification de calcul des bulletins de paie ;
  • Sécurité : avoir des bulletins répondants aux normes juridiques et fiscales ;
  • Rapidité de traitement des données ;
  • Mise en place de l’EDI (échange des données informatisées) avec les organismes sociaux (CNSS, Assurances, Retraites) et l’administration fiscale ;

Gestion de la paie au Maroc : Offre du marché

Le marché de la paie au Maroc se segmente de trois manières :

  • Les solutions installées en interne : ce sont les logiciels de paie classiques (voir Logiciel de paie OJRA);
  • Les solutions en mode SaaS : ce sont les solutions web de paie utilisées sur le Cloud (voir Solution de paie sur le Cloud : OJRAWEB);
  • La sous-traitance chez les cabinets spécialisés : Experts comptables, Fiduciaires, Sociétés de consulting en gestion

Actuellement, le marché de la gestion de la paie au Maroc est dominé principalement par des prestataires externes spécialisés (fiduciaires et cabinets d’experts comptables); ces derniers prennent en charge pour le compte d’entreprises de tous secteurs d’activités la production des bulletins de paie et la génération des déclarations sociales et fiscales obligatoires.

Gestion de la paie au Maroc : Choix de la solution

Selon la taille de l’entreprise et des ses ressources internes, le ou les responsables d’entreprises doivent faire un choix entre :

  • Une gestion interne de la paie : Acquisition d’un logiciel de paie;
  • Une sous-traitance partielle : Abonnement à une solution de paie sur le web en mode SaaS (solution de paie sur le Cloud);
  • Une sous-traitance totale : confier à un prestataire externe spécialisé dans la gestion de la paie.

Pour pourvoir choisir, l’entreprise doit définir l’ensemble de ses besoins techniques, fonctionnels et organisationnels et les comparer avec ces ressources internes et financières. Toutefois, les principaux critères déterminant le choix de l’internalisation ou de l’externalisation de la paie sont :

  • Le volume de bulletins à éditer chaque mois ;
  • Le budget consacré à la gestion de la paie ;
  • Le volume de « turn-over » des salariés ;
  • La spécificité du domaine d’activité de l’entreprise ;
  • Les compétences en matière de paie que l’entreprise détient en interne.


Gestion de la paie au Maroc

Leave a Comment